Articles les plus visités

Bienvenue au Village Fédéral, agrégateur de consciences, dédié aux hautes aspirations de l'humanité, le savoir, la liberté et la solidarité... Les citations du moment... L'utopie n'est pas l'irréalisable, mais l'irréalisé. Theodore Monod... L'opprimé d'aujourd'hui sera l'oppresseur de demain. Victor Hugo... Il n'est pas besoin d'esperer pour résister. Auteur inconnu... "La lutte des classes existe, et c'est la mienne qui est en train de la remporter." Warren Buffet (milliardaire)... LE POUVOIR NE SOUHAITE PAS QUE LES GENS COMPRENNENT QU’ILS PEUVENT PROVOQUER DES CHANGEMENTS. Noam Chomsky... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel . Jean Jaures... Si tu veux faire de ce monde un endroit meilleur, jette un œil sur toi-même et fait un changement... If You Wanna Make The World A Better Place, Take A Look At Yourself And Then A Make A Change. Michael Jackson (Man In The Mirror)...
RÉSEAU SOCIAL SOLIDAIRE

La vocation du Village Fédéral consiste à relayer et soutenir les organisations proposant des alternatives fondées sur une expérience de terrain. Elles sont les premiers témoins des injustices subies. Nous donnons la parole aux militants dont les buts sont entre autres l’aide aux victimes, l’amélioration des conditions de vie ou la défense des droits. Ceux-ci sont les pionniers de cette Ère Humaniste que nous appelons de nos vœux. Présentation, suite...


L’image du moment :

Une classe à Taïwan


Sommaire :

Assistance aux Haïtiens.
Donnez à Médecins Sans Frontières
ou Action Contre la Faim
Ne Les Oublions Pas.

À La Une

Covid 19 : Chronologie d’un scandale d’État : quand les faits dépassent la fiction

Source, informations supplémentaires et références : Médium
- Auteur : Lucien Cavelier

6 avril 2020

La France a connu ces derniers mois une pandémie exceptionnelle dans son histoire. Lors de cette crise, des milliers de blouses blanches ont été envoyées combattre le virus sans matériel et des millions de français-es ont été abreuvé-es d’informations fausses et contradictoires. Entre amateurisme et négligences, entre mensonges et rétention d’informations, cette chronologie sourcée et documentée offre à celui qui cherche la vérité un retour sur l’incroyable enchaînement des faits, des positions, des décisions et des déclarations des dirigeant-es français-es qui ont conduit et participé à ce scandale sanitaire. Ce travail ne sera jamais destiné à un but lucratif. Il se consacre uniquement à la révélation de ce scandale d’État et de la réalité des individus qui gouvernent la France. Pour bien saisir l’ampleur du phénomène, il est conseillé de consulter tout le document. Pour les lecteurs qui souhaitent bénéficier d’une vision d’ensemble, je considère les dates suivantes comme capitales :

22 janvier-29 janvier-31 janvier-19 février-24 février-29 février-1 mars-9 mars-15 mars-19 mars-25 mars-7 avril-13 avril-23 avril-26 avril-1 mai..

Lire la suite...


Alertes France

Jusqu’où laisserons-nous passer la haine des musulmans ?

le 15 octobre 2019

Collectif :

90 personnalités, parmi lesquelles Omar Sy, Céline Sciamma ou Christine Delphy, demandent à Emmanuel Macron, dans une tribune au « Monde », de condamner l’agression d’une accompagnatrice scolaire voilée.

L’image a fait le tour des réseaux sociaux : celle d’une femme réconfortant dans ses bras son propre fils, en pleine assemblée plénière du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, à Dijon, après son agression verbale par un élu d’extrême droite. Si l’image nous révolte tant, c’est parce que nous en sommes tous collectivement responsables.

Lire la suite...


Alertes Sans Frontières

Migrants – Ne les abandonnons pas

Source : Nethumanitaires
- Par : Guy Martial Zoug

8 Septembre 2015

Ils sont maintenant des milliers de demandeurs d’asile qui ont fui leurs terres ; des terres dévoreuses. Des pieds alourdis par la fatigue, des ventres qui claironnent de faim, des enfants qui vagissent dans le dos de leurs mères. Les regards perdus dans le vide, ils en appellent à des mains providentielles. C’est une masse déferlante qui arpente des pistes, des brousses, des forêts pour fuir les dictatures les plus robustes et les guerres les plus atroces.

Comment se fait-il, qu’au mépris de ces sacro-saintes déclarations, des pays refusent-ils de porter assistance aux migrants ? Des groupuscules de personnes en Allemagne ont vite fait de s’insurger contre l’accueil de migrants et ont brûlé des abris réservés pour ces derniers par le gouvernement.

Lire la suite...

Préambule

Ethique planétaire

Par Hans Küng. Théologien catholique progressiste allemand.

25/06/2003

Hommes et femmes de cultures et de régions diverses de cette planète, nous voulons exprimer une conviction que nous partageons :

Tous, nous portons la responsabilité d’un meilleur ordre mondial.

Il est absolument nécessaire que nous nous engagions au service des droits humains, de la liberté, de la justice, de la paix. * La diversité de nos traditions culturelles ne saurait nous empêcher de nous dresser ensemble activement contre toute forme d’inhumanité et de promouvoir plus d’humanité. * Les principes que je vais énoncer peuvent être affirmés par tous les êtres humains qui sont animés d’une éthique, qu’elle soit basée sur une religion ou non.

Nous sommes convaincus que l’humanité sur notre planète forme une seule famille. Pour cette raison nous rappelons la Déclaration universelle des droits de l’homme, proclamée par les Nations Unies en 1948.

Ce que ce texte a solennellement proclamé au plan du droit, nous voulons ici le confirmer et l’approfondir au niveau de l’éthique : la pleine réalisation de la dignité intrinsèque de la personne humaine, sa liberté inaliénable, le principe de l’égalité de tous les humains, la solidarité indispensable et l’ interdépendance mutuelle de tous.

Aujourd’hui comme par le passé, partout sur la planète des êtres humains sont encore traités de façon inhumaine. Ils sont privés de leurs chances existentielles et de leur liberté ; leurs droits de l’homme sont foulés aux pieds et leur dignité n’est pas respectée. Mais la puissance n’est pas le droit ! Face à tout comportement inhumain, nos convictions éthiques exigent : toute personne humaine doit être traitée humainement !

Lire la suite...


Sans Frontières

Grave coup porté à la liberté d’expression par l’interdiction des VPN en Russie

Le 02.08.2017.

Une nouvelle loi ratifiée par le président russe Vladimir Poutine interdisant les anonymiseurs et les réseaux privés virtuels (VPN) porte gravement atteinte à la liberté d’Internet en Russie.

La loi ratifiée par le président Vladimir Poutine dans la soirée du dimanche 30 juillet interdit toute technologie permettant aux internautes d’accéder à des contenus en ligne interdits en Russie, ce qui comprend notamment les VPN et les anonymiseurs. Cette loi confère en outre de nouveaux pouvoirs de censure à l’organe de régulation des communications russe, Roskomnadzor. Lorsque cette loi entrera en vigueur en novembre 2017, Roskomnadzor sera en mesure de restreindre l’accès aux services d’anonymisation. La loi prévoit également un registre officiel des ressources sur Internet auxquelles l’accès est restreint en Russie.

Lire la suite...

Ex Birmanie

Myanmar : un rapport de l’ONU dénonce des violations graves des droits humains contre les Rohingya

Source : ONU

3 février 2017

Des viols, des meurtres de bébés et de jeunes enfants, des disparitions et d’autres violations graves des droits de l’homme ont été commis par les forces de l’ordre du Myanmar dans une zone isolée au nord de Maungdaw, dans l’Etat de Rakhine, selon un rapport de l’ONU publié vendredi sur la base d’entretiens avec des victimes de l’autre côté de la frontière avec le Bangladesh.

Sur les 204 personnes interrogées individuellement par une équipe d’enquêteurs des droits de l’homme de l’ONU, la grande majorité a indiqué avoir été témoin de meurtres et près de la moitié a déclaré avoir un membre de sa famille tué, ainsi que des membres de sa famille disparus. Sur les 101 femmes interrogées, plus de la moitié ont déclaré avoir été victimes de viol ou d’autres formes de violence sexuelle.

Selon le rapport, les violences contre des enfants sont particulièrement révoltantes. Une mère a raconté comment sa fille de cinq ans a essayé de la protéger contre le viol quand un homme « a sorti un long couteau et l’a tuée en tranchant sa gorge ». Dans un autre cas, un bébé de huit mois aurait été tué tandis que sa mère était violée par cinq agents de sécurité.

Lire la suite...

Yémen : Une " catastrophe entièrement imputable à l’homme "

Un rapport des Nations Unies sur les droits de l’homme demande une enquête internationale

GENEVE (5 septembre 2017) – Les violations des droits de l’homme au Yémen se poursuivent sans relâche, parallèlement aux violations incessantes du droit international humanitaire, alors que les civils souffrent terriblement des conséquences d’une " catastrophe entièrement imputable à l’homme ", selon un rapport des Nations Unies sur les droits de l’homme publié mardi.

Mandaté par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, le rapport signale les violations des droits de l’homme et du droit humanitaire international commises sur une période de trois ans, depuis septembre 2014. Entre mars 2015, date à laquelle le HCDH a commencé à recenser les victimes civiles et le 30 août, au moins 5 144 morts et 8 749 blessés ont été comptabilisés chez les civils.* Dont 1 184 enfants tués et 1 592 blessés. Les frappes aériennes de la coalition étaient la cause principale des victimes chez les enfants comme dans l’ensemble de la population civile. Parmi les civils tués, quelque 3 233 auraient été victimes des forces de la coalition.

Outre les marchés, les hôpitaux, les écoles, les zones résidentielles et d’autres infrastructures publiques et privées, l’année écoulée a été marquée par des frappes aériennes sur des cortèges funèbres et sur de petites embarcations civiles. Ce genre d’incident est très répandu, selon le rapport.

Lire la suite...

République centrafricaine : crise silencieuse

8 janvier 2018

Depuis plusieurs années, la République centrafricaine (RCA), un pays déjà exsangue, traverse une crise politique majeure, dont les conséquences en termes de déplacements et de violence sont considérables pour la population.

Médecins Sans Frontières travaille dans le pays depuis 1997. Depuis plusieurs années, nous n’avons eu de cesse d’alerter sur les conséquences de l’indifférence dans laquelle la situation humanitaire se dégrade rapidement dans ce pays, via nos rapports : "République centrafricaine : une crise silencieuse" (décembre 2011) ; "République Centrafricaine : Un an de violence continue à l’encontre des civils" (mars 2014) et "Réfugiés centrafricains au Tchad et au Cameroun : "la valise et le cercueil" (juillet 2014).

En réponse à la crise de décembre 2013 qui a escaladé en un conflit d’une extrême violence, MSF a doublé son assistance médicale en RCA et ouvert des projets supplémentaires pour les réfugiés centrafricains dans les pays voisins, afin de répondre aux besoins générés par cette crise. Aujourd’hui, MSF gère dix-sept projets répartis sur l’ensemble du pays. A cela s’ajoutent les projets d’aide aux réfugiés centrafricains au Cameroun, au Tchad et en République démocratique du Congo. Plus de 2 400 collaborateurs nationaux y travaillent aux côtés de 230 expatriés.

Lire la suite...

En Afrique, la corruption salit l’eau

Source : L’IRIN

NAIROBI, 18 mars 2013 (IRIN) - La collusion entre les responsables gouvernementaux, les vendeurs d’eau peu scrupuleux et les grands propriétaires agricoles est à l’origine de détournements des systèmes d’eau, de malversations et de l’absence de volonté pour faire adopter des lois destinées à protéger les sources d’eau de l’empiétement et de la pollution. Il ne s’agit là que de quelques exemples de la façon dont la corruption prive des millions d’Africains pauvres de l’accès à une eau propre et salubre, estiment les experts.

« La corruption dans le secteur de l’eau se manifeste par l’absence de services d’approvisionnement durables, un ciblage des ressources et des investissements inéquitables et la participation limitée des communautés affectées dans les processus de développement », a dit à IRIN Bethlehem Mengistu, responsable régionale du plaidoyer pour l’organisation non gouvernementale (ONG) WaterAid.

Dans un rapport publié en 2010, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estimait qu’environ 780 millions de personnes dans le monde, dont 343 millions d’Africains, n’avaient pas accès à une « source d’eau potable améliorée » (réseau d’eau courante, bornes-fontaines, puits ou sources protégés ou réservoirs d’eau de pluie).

Dans le monde entier, les maladies hydriques font environ 3 millions de victimes chaque année, selon l’OMS.

D’après les chiffres de la Banque mondiale, dans le monde entier, 20 à 40 pour cent des fonds publics destinés au secteur de l’eau disparaissent du fait de la corruption et des pratiques malhonnêtes.

Lire la suite...

Grèce : la longue liste des violations des droits humains perpétrées sous le diktat des créanciers

7 juillet 2015

Le chapitre 6 du rapport présenté le 18 juin 2015 par la Commission pour la vérité sur la dette grecque |1| établit pour la communauté internationale, pour la population et pour les autorités grecques une liste précise de violations des droits humains commises en application des exigences des créanciers. Le lien entre la violation commise et les exigences des créanciers est mis en lumière. En effet ces violations ne constituent pas des effets collatéraux de recommandations d’ordre général. Elles sont le résultat prévisible et, dans certains cas, délibérément poursuivi par les créanciers avec la complicité des autorités grecques. Afin de renforcer la démonstration, ce chapitre présente une série de droits humains fondamentaux directement violés par des mesures concrètes et identifiables. Il précise l’impact de ces mesures. Pour chacun de ces droits, sont mentionnés les conventions et les pactes qui ont été violés.

Dans le cadre du plan faussement appelé de sauvetage, la Troïka a imposé au gouvernement grec de prendre des mesures qui ont directement détérioré les conditions de vie de la population et violé leurs droits humains consacrés dans plusieurs instruments juridiques nationaux, européens et internationaux |2|. Selon le l’ombudsman grec, « les ajustements draconiens imposés à l’économie et à la société grecques dans leur ensemble ont eu des effets dramatiques sur les citoyens et multiplié les groupes vulnérables |3| ». De même, la Commission Nationale des Droits de l’Homme a observé « une détérioration rapide des niveaux de vie accompagnée d’un démantèlement de l’État social et de l’adoption de mesures incompatibles avec la justice sociale qui sapent la cohésion sociale et la démocratie |4| ». Le poids de l’ajustement n’est pas équitablement partagé |5|, il frappe de manière particulièrement sévère les plus vulnérables : les pauvres, les retraités, les femmes, les enfants, les handicapés et les immigrants.

Lire la suite...

Droits des femmes : un combat de tous les jours

Source : Oxfamfrance

le 8 mars 2013

Savez-vous que vous avez plus de risques d’être pauvre si vous êtes une femme. Et en tant que femme, il est probable que vous fassiez la plus grande partie du travail, que vous gagniez moins qu’un homme et que ayez moins accès à la propriété. La discrimination commence bien avant. C’est depuis la naissance, que l’accès des filles à l’éducation, à la santé et à la nutrition leur est souvent refusé.
La violence est un obstacle majeur au développement des femmes et des filles, ainsi qu’au bien-être et au développement de leur communauté et des sociétés dans leur ensemble.

Un milliard de femmes dans le monde sont victimes de violences physiques, d’abus sexuels ou d’autres formes d’abus. Un milliard ! La violence à l’égard des femmes constitue la violation la plus fréquente des droits humains.

Lire la suite...

Paix et sécurité en Afrique : la France fait partie du problème, pas de la solution

6 décembre 2013

Paris, le 5 Décembre 2013 – Réunis à l’occasion d’une conférence, les associations Survie et Sortir du Colonialisme, et des militants malien et tchadien ont dénoncé l’organisation par la France du Sommet de l’Élysée sur la paix et la sécurité en Afrique à Paris les 6-7 décembre, au moment même du déclenchement d’une opération militaire en Centrafrique.

Il s’agit du premier Sommet France-Afrique organisé sous la présidence de François Hollande, qui a convoqué lui-même ce sommet, choisi son thème et décidé de l’organiser à Paris, dans un lieu aussi symbolique que l’Elysée. Difficile de voir les signes d’une quelconque rupture dans la politique africaine de la France, alors que dans la tradition des Sommets France-Afrique, la plupart des dictateurs africains du « pré-carré » francophone seront présents, y compris les plus infréquentables : le tchadien Idriss Déby (au pouvoir depuis 1990), Paul Biya (Cameroun, depuis 1982), Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville, depuis 1979) ou encore Blaise Compaoré (Burkina Faso, depuis 1987).

Lire la suite...


France

Agenda

- Octobre 2020

Rendez-vous

EN RAISON DE LA SITUATION SANITAIRE, DE NOMBREUX EVENEMENTS SONT ANNULES

Renseignez-vous auprès des organisateurs.

  • Soirée discussion "Comment rester soi-même dans un environnement humain différent ?"
  • Rencontre - Naturopathie : préserver un sommeil réparateur
  • Ciné Star : Projection débat film "AUTONOMES" avec François Bégaudeau
  • Soutien à la Marche des sans-papiers
  • Big Conf avec Rokhaya Diallo - Festival Comme Un Grondement
  • Antibes : Bio, local, c’est l’idéal ! Marché producteurs et animations
  • Semaine Antinucléaire à BURE !
  • Conférence : Extrême-droite : ni à la fac ni ailleurs !
  • Conférence - "Oui c’est oui", "Non c’est non"
  • MINIFESTIVAL 13e Festival du film documentaire Échos d’ici, Échos d’ailleurs
  • Pesticides, perturbateurs endocriniens : il est temps d’agir
  • la Fête des plantes médicinales
  • Conférence "Le rôle de la transparence dans la vie politique" avec René Dosière
  • Ciné-débat en présence du réalisateur : "Un pays qui se tient sage"
Lire la suite...

Décès de Steve : une affaire de trop

Communiqué LDH

02.08.2019

Le 21 juin dernier à Nantes, lors de la soirée de la fête de la musique, plusieurs personnes ont été contraintes de se jeter dans l’eau suite à une intervention très violente de la part des forces de l’ordre.

Ces dernières n’ont pas hésité à utiliser sans discernement des gaz lacrymogènes et des grenades de désencerclement alors que le lieu où se déroulaient les faits était dangereux.

Depuis plus d’un mois la disparition de Steve, tombé dans la Loire, était passée sous silence de la part des autorités. La découverte de son corps le 29 juillet a malheureusement conforté ce que tout le monde craignait.

Il est l’heure aujourd’hui de faire le bilan de cette triste soirée.

Lire la suite...

« Mon codétenu est mort dans mes bras »

Ecrit le 3 août 2018

Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, avril 2018. Kevin* meurt subitement dans sa cellule, dans les bras de Kilian*, son codétenu. Récemment libéré, Kilian raconte la dégradation rapide de l’état de son ami, le mépris des surveillants face à la gravité de la situation, mais aussi la pauvreté de sa propre prise en charge après le décès.

J’ai 26 ans. J’ai passé presque deux ans à Fleury, jusqu’à juin dernier. J’ai connu Kevin il y a sept ou huit mois, quand je suis arrivé au bâtiment D3 : on est tous les deux martiniquais, on s’est tout de suite très bien entendu. On était ensemble en cellule, vingt-deux heures sur vingt-quatre. Être ensemble tout le temps ça crée des liens, c’était comme si on se connaissait depuis des années. Il n’avait aucun problème de santé. C’était un bon vivant.

Lire la suite...

La lettre de Christine Renon

Source : Tilekol

3 Oct 2019

Le samedi 21 septembre 2019, Christine Renon, directrice d’école, s’est suicidée sur son lieu de travail. Avant de mettre fin à ses jours, elle a écrit une lettre dans laquelle elle explique ses conditions de travail. POUR NE PAS L’OUBLIER, et parce que son décès ne doit pas être inutile, j’ai choisi de publier ici le texte de la lettre qu’elle nous a laissée.

Monsieur l’Inspecteur, Mesdames et Messieurs les Directeurs,

Aujourd’hui, samedi, je me suis réveillée épouvantablement fatiguée, épuisée après seulement trois semaines de rentrée.

Les soucis depuis bien avant la rentrée se sont accumulés, c’est le sort de tous les directeurs malheureusement.

Il n’y a que les Inspecteurs/trices générals qui annoncent en réunion la voix légère que les directeurs ont de très lourdes responsabilités et qu’il vaut mieux être à leur place qu’à la nôtre, mais comment pensent-ils à améliorer nos conditions d’exercice ?

Lire la suite...

Un étudiant de 22 ans s’immole par le feu en pleine rue à Lyon

Sa lettre.

9 nov. 2019

Un étudiant de 22 ans est entre la vie et la mort après s’être immolé par le feu en pleine rue à Lyon ce vendredi 8 novembre.
Il est brûlé à 90 %. Le jeune homme est passé à l’acte en pleine rue, devant un restaurant universitaire du 7e arrondissement de Lyon. Il a été transporté à l’hôpital Edouard-Herriot de Lyon.

L’étudiant a laissé une lettre de désespoir

Sur Twitter, le syndicat Solidaires étudiant-e-s a publié la terrible lettre de l’étudiant laissé avant son terrible geste.Celle-ci témoigne d’une grande détresse et d’une insupportable précarité.

Lire la suite...

Usage excessif de la force lors des manifestations des Gilets Jaunes

Publié le 17.12.2018.

Les forces de l’ordre ont utilisé des flashball, des grenades de désencerclement et des gaz lacrymogènes contre des manifestants majoritairement pacifiques. Nous avons pu recenser de nombreux cas de recours excessifs à la force par des policiers.

Il est vrai que le maintien de l’ordre pendant les manifestations est une tâche délicate et que certains manifestants ont commis des actes violents et illégaux, mais il n’en reste pas moins indispensable de respecter le droit français.

Les policiers ont le devoir de maintenir l’ordre public et, ce faisant, ne peuvent recourir à la force que lorsque cela est strictement nécessaire. Lorsque le recours à la force est inévitable, ils doivent en user avec retenue.

Selon les chiffres officiels, 1 407 manifestants ont été blessés, dont 46 grièvement, depuis le début des manifestations le 17 novembre 2018.

Lire la suite...

Des cantines bio, j’en veux !

Cantines Bio : Interpellez vos élus et les responsables des collèges et lycées pour plus de bio près de chez vous !

13/09/2017

Cher-e-s ami-e-s,

Chaque jour en France, près de 11 millions de repas sont servis dans les 72 000 restaurants collectifs. Paradoxalement, dans le pays de la bonne chair et des restaurants étoilés, la restauration collective n’a pas bonne presse et souvent à raison.

La mauvaise qualité ressentie des repas est à rapprocher de la part anecdotique d’aliments issus de l’agriculture biologique utilisés en restauration collective. Le Grenelle de l’environnement s’était fixé pour objectif d’atteindre 20% de bio dans les cantines publiques à l’horizon 2012. Cinq ans après cette échéance, la part de bio stagne à moins de… 3%.

Dans un premier temps et afin de concentrer la mobilisation sur les établissements scolaires accueillant le plus grand nombre d’enfants, nous vous proposons d’interpeller les élus locaux en charge des collèges et des lycées ainsi que les gestionnaires de ces établissements. Vous pourrez leur demander directement une augmentation de la part de bio qui, dans les collèges et lycées, demeure totalement anecdotique.

Lire la suite...

La dernière lettre d’Anne Bert, euthanasiée en Belgique

Source : Le JDD

le 2 octobre 2017

Le JDD publie à titre posthume la lettre ouverte d’Anne Bert, euthanasiée lundi matin dans un hôpital belge. Elle souffrait d’une maladie dégénérative incurable et défendait la liberté de "choisir sa fin de vie", souhaitant faire évoluer la législation en France.

"Je m’appelle Anne Bert, j’ai 59 ans et suis atteinte depuis deux ans de la sclérose latérale amyotrophique, dite aussi maladie de Charcot ou SLA. Maladie neuro-dégénérative incurable et mortelle à très brève échéance, qui emmure dans son corps et paralyse progressivement tous les muscles jusqu’à l’asphyxie et la mort. La France nous interdit, en phase terminale ou face à l’inguérissable et aux souffrances insupportables, de bénéficier du droit à choisir l’euthanasie ou le suicide assisté, elle a préféré l’hypocrisie de la loi Leonetti qui ne garantie même pas le respect de nos directives.

Pour ma part, j’ai biaisé la violence de l’injonction de souffrir ce que l’on m’impose dans notre pays. C’est hors frontières et en femme libre jusqu’au geste létal et légal, qu’il sera mit un terme à l’horreur et aux tortures physiques et morales de mon emprisonnement, avec l’aide de médecins volontaires et humanistes. Ce choix si difficile rendu possible apaise mes derniers mois à vivre durant lesquels je n’ai cessé d’interpeller le gouvernement et les responsables politiques.

Lire la suite...

Inondations : Stop à la bétonisation !

30 Janvier 2018

Pour un moratoire sur la construction de nouvelles zones commerciales !

Les inondations qui touchent notre pays sont de plus en plus fréquentes. Et il serait faux de croire que les aléas climatiques soient la seule explication !

L’artificialisation des terres agricoles imperméabilise plusieurs dizaines de milliers d’hectares chaque année en France. Chaque minute, ce sont environ 1000 m² de terres généralement agricoles qui sont recouvertes sous du bitume ou du béton !

Généralement situés en périphérie urbaine, ces espaces servaient de zones tampon et permettaient une régulation hydrique qui fait défaut aujourd’hui.

La France compte 807 centres commerciaux s’étalant sur plus de 17 millions de m². Parce que « trop n’est jamais assez », ce sont près de 77 nouvelles grandes surfaces qui pourraient sortir de terre en 2018.

Lire la suite...

Le gouvernement ferme les yeux sur les nombreux témoignages de mauvais traitements

Calais : "C’est comme vivre en enfer"

26 juillet 2017

(Paris) — La police française à Calais commet régulièrement des abus envers les demandeurs d’asile et autres migrants, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Les autorités françaises restent sourdes aux multiples comptes-rendus sur ces abus.

Le rapport de 47 pages, intitulé « ‘C’est comme vivre en enfer’ : Abus policiers à Calais contre les migrants, enfants et adultes », montre que les forces de l’ordre à Calais, en particulier les Compagnies républicaines de sécurité (CRS), ont recours de façon routinière à la pulvérisation de gaz poivre sur des migrants, enfants et adultes, alors qu’ils sont endormis ou dans d’autres situations où ils ne représentent aucune menace. Les policiers aspergent aussi régulièrement de gaz, ou confisquent, leurs sacs de couchage, couvertures et vêtements. Parfois ils aspergent même de gaz poivre la nourriture et l’eau des migrants – tout cela apparemment dans le but de les pousser à quitter la région. De tels agissements de la part de la police violent l’interdiction d’infliger un traitement inhumain et dégradant, mais aussi les normes internationales de comportement des forces de l’ordre, qui appellent les agents à ne faire usage de la force que lorsque cela est inévitable, et alors uniquement avec modération, de façon proportionnée aux circonstances, et toujours dans un objectif légitime de maintien de l’ordre.

Lire la suite...

Liaisons

Village Fédéral
Des "sans-abri" aux "maîtres du monde", l’information en perspective.

JPEG - 46.7 ko
Migrants – Ne les abandonnons pas

S'abonner au flux

Haut de page