Articles les plus visités

Bienvenue au Village Fédéral, agrégateur de consciences, dédié aux hautes aspirations de l'humanité, le savoir, la liberté et la solidarité... Les citations du moment... L'utopie n'est pas l'irréalisable, mais l'irréalisé. Theodore Monod... L'opprimé d'aujourd'hui sera l'oppresseur de demain. Victor Hugo... Il n'est pas besoin d'esperer pour résister. Auteur inconnu... "La lutte des classes existe, et c'est la mienne qui est en train de la remporter." Warren Buffet (milliardaire)... LE POUVOIR NE SOUHAITE PAS QUE LES GENS COMPRENNENT QU’ILS PEUVENT PROVOQUER DES CHANGEMENTS. Noam Chomsky... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel . Jean Jaures... Si tu veux faire de ce monde un endroit meilleur, jette un œil sur toi-même et fait un changement... If You Wanna Make The World A Better Place, Take A Look At Yourself And Then A Make A Change. Michael Jackson (Man In The Mirror)...
RÉSEAU SOCIAL SOLIDAIRE

Il fallait à l’association dont ce site est issu, aux préoccupations humanistes multiples, une dénomination propre à représenter à la fois son unité et sa diversité. D’ou son nom ,"Village Fédéral", dont l’idée est venue d’une série anglaise de télévision née en 1967 et intitulée "Le Prisonnier". Or le héros de cette véritable série culte est probablement parmi les plus intègres et indépendants jamais créé par la télévision.


Si Le Prisonnier se présente d’un premier abord comme une série d’aventure à suspense, elle est en faite contruite autour de notions plus profondes comme la liberté, l’individualisme, la résistance.

L’histoire est celle d’un agent secret démissionnaire qui se retrouve emprisonné dans un village où tous les habitants portent des numéros. Série à la réalisation extrèmement soignée, Le Prisonnier reste aujourd’hui parmis les plus sophistiquées, intrigantes et passionnantes des séries TV.

Sommaire


Générique


Le Prisonnier, série allégorique.

Source :JCCabanel.free.fr
- Par Myriam Guinot et Batiste Marcel.(1997)
- Bibliolib.net

L’histoire

Pour une raison inconnue, un agent, interprété par Patrick McGoohan, démissionne des services secrets britanniques. De retour dans son appartement, à Londres, alors qu’il fait sa valise, un jet de gaz à travers la serrure le plonge dans l’inconscience. A son réveil il se retrouve dans un ravissant petit village au style architectural bigarré et à l’ambiance de villégiature.

Il s’aperçoit rapidement qu’il est dans un endroit des plus étranges ; il est impossible de passer des appels téléphoniques vers l’extérieur, les taxis n’assurent que la desserte locale, les cartes de l’endroit ne portent aucune indication géographique... Un personnage étrange, le Numéro 2, semble commander le Village et lui dira bientôt que son maître, le mystérieux N°1, veut connaître les raisons de sa démission, qu’il restera ici le temps qu’il faudra, et qu’il est le "N°6". Mais le Prisonnier n’est pas un numéro, il est un Homme Libre !

Ce petit village fleuri et bariolé aurait tout d’un coin de paradis si ses habitants n’étaient pas des numéros dont les moindres faits et gestes sont épiés par des caméras de surveillance. Refusant toute intégration, toute soumission, le N°6 n’aura de cesse de chercher à s’échapper, luttant pour cela contre une communauté étouffante et entièrement sous la coupe du tout puissant et omniprésent pouvoir des dirigeants du Village.

Si l’on applique aujourd’hui le terme d’œuvre d’art à des productions télévisuelles, c’est sans conteste grâce à la série The Prisoner. Artiste de génie, à la fois comédien, réalisateur, scénariste et producteur, Patrick McGoohan, arrive à faire parler la télévision et faire réfléchir le public. En effet, sa série ouvre à chaque nouvel épisode un vaste champ de réflexion. Comme toute véritable oeuvre d’art, cette série n’a pas vieilli et garde toute sa profondeur et tout son actualité.

Lire la suite...

Le Prisonnier, un hymne à l’humain et à la liberté

Par Mathieu Robart

Il va de soi que pour les amateurs de la série tous les épisodes sont dignes d’intérêt. L’ensemble est d’une telle richesse que de nombreux niveaux de lecture sont possibles. En voici quelques-uns :

  • La dimension artistique
  • La dimension psychologique
  • La dimension politique
  • La dimension philosophique

Loin de s’exclure, ces différents aspects sont au contraire complémentaires. Car Le Prisonnier est une oeuvre ambitieuse.

Lire la suite...

Portmeirion (Pays de Galles), le village du Prisonnier

Source :The Sunday telegraph
- Par Helen Pickles,

Ici la fantaisie est un art de vivre.

Sur une falaise isolée au nord du pays de Galles se cache un bijou d’architecture éclectique et fantaisiste : le hameau de Portmeirion - un hôtel et huit magasins - rendu célèbre par la série télévisée Le Prisonnier.

Lire la suite...

Hommage à Patrick Mac Goohan, immortel Prisonnier

20 janvier 2009

Cette revue de web en hommage à Patrick Mac Goohan a été relevée au lendemain de son décès le 13 janvier 2009. Elle est constituée d’extraits d’articles, mais surtout d’avis d’internautes fans comme il se doit et avec raison...

Lire la suite...

Accueil (Place du village)

Haut de page