Articles les plus visités

Bienvenue au Village Fédéral, agrégateur de consciences, dédié aux hautes aspirations de l'humanité, le savoir, la liberté et la solidarité... Les citations du moment... L'utopie n'est pas l'irréalisable, mais l'irréalisé. Theodore Monod... L'opprimé d'aujourd'hui sera l'oppresseur de demain. Victor Hugo... Il n'est pas besoin d'esperer pour résister. Auteur inconnu... "La lutte des classes existe, et c'est la mienne qui est en train de la remporter." Warren Buffet (milliardaire)... LE POUVOIR NE SOUHAITE PAS QUE LES GENS COMPRENNENT QU’ILS PEUVENT PROVOQUER DES CHANGEMENTS. Noam Chomsky... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel . Jean Jaures... Si tu veux faire de ce monde un endroit meilleur, jette un œil sur toi-même et fait un changement... If You Wanna Make The World A Better Place, Take A Look At Yourself And Then A Make A Change. Michael Jackson (Man In The Mirror)...
RÉSEAU SOCIAL SOLIDAIRE

juin 2024

Rendez-vous

  • Rassemblement en mémoire des victimes du massacre de Rafah
  • Cessez le feu à Gaza
  • Manifestation anti-fasciste en mémoire de Clément Méric tué le 5 juin 2013 par des fascistes
  • Rencard du savoir - « Fin de vie : choix intime, enjeu collectif »
  • Projection - discussion. Documentaire Off - Investigation : Macron l’américain. La France livrée aux GAFAM ?
  • L’Union africaine et la paix en Afrique
  • Roue libre : manif’ action contre l’A69, du 7 au 9 juin.
  • Fête de l’eau
  • Atelier sur le gaspillage alimentaire !
  • "Dans l’oreille du cyclone" de Guillaume Meurice
  • Rassemblement et déambulation pour défendre les arbres face à l’écocidaire projet Chronolignes

Rassemblement en mémoire des victimes du massacre de Rafah


samedi 1er juin 2024 à 15h
Lieu : Lille Centre
Place de la République
Lille
Métro République Beaux-Arts

Rassemblement en mémoire des victimes du massacre de Rafah

Rejoignez-nous ce samedi 1er juin à 15h à la Place de la République à Lille pour un rassemblement en mémoire des victimes du massacre de Rafah. Montrons notre solidarité et notre engagement contre ce génocide atroce. Votre présence est essentielle pour faire entendre nos voix et soutenir la cause palestinienne.

Ensemble, nous pouvons faire la différence Venez nombreux et faites passer le message !


Cessez le feu à Gaza


samedi 1er juin 2024 à 11h
Lieu : Narbonne
devant les Halles
Narbonne

Cessez le feu à Gaza

Rassemblement du Collectif narbonnais pour une Paix Juste et Durable entre Israélien.nes et Palestinien.nes. : appel au cessez-le-feu immédiat, libération de tous les otages, reconnaissance de l’état de Palestine, justice et condamnation de tous les criminels de guerre.


Manifestation anti-fasciste en mémoire de Clément Méric tué le 5 juin 2013 par des fascistes


samedi 1er juin 2024 à 14h
Lieu :Paris
Place de la république, Paris

Manifestation anti-fasciste en mémoire de Clément Méric tué le 5 juin 2013 par des fascistes

11 ans après la mort de Clément Méric, tué par des néo-nazis à Paris, rendez-vous samedi 1er juin à 14h place de la République pour une manifestation antifasciste. Des cortèges Kanak et Palestine seront présents !

- Appel de l’Anti-Fasciste Action Paris Banlieues (https://paris-luttes.info/manifesta... ;) :

Cela fera bientôt onze ans que notre camarade Clément Méric a été assassiné par des militants néo-nazis à Paris. À l’époque, malgré quelques tentatives d’obscurcissement, la situation est déjà claire. De jeunes néo-nazis ont tué un jeune homme de 19 ans pour ce qu’il est, un militant antifasciste. Ce que confirmera le procès.

À l’époque, la gauche de gouvernement et même une partie du centre et de la droite s’émeuvent, se solidarisent, intègrent son assassinat dans leur grand récit : celui qui fait de la République un rempart antifasciste. Qui fait du fascisme un phénomène purement et simplement circonscrit à l’extrême-droite organisée, et extérieur à l’État et la bourgeoisie. C’est ainsi qu’iels tentent de récupérer la mort de notre camarade.

Depuis onze ans, ce sont les mêmes qui dissolvent des groupuscules d’extrême-droite mais qui interdisent des collectifs de lutte contre l’islamophobie. Les mêmes qui prétendent incarner le dernier rempart démocratique face au Rassemblement national tout en donnant un permis de tuer de jeunes noir.e.s et arabes à la police républicaine. Les mêmes qui se proclament antiracistes et qui organisent le massacre des migrant.e.s en Méditerranée. Les mêmes qui font intervenir l’armée française en Afrique ou en Kanaky sans cesser de dénoncer « les extrêmes ».

À vrai dire, le ver est dans le fruit. Qu’on pense au 8 mai 1945. Jour de l’armistice et la victoire finale contre le nazisme, c’est aussi celle des massacres de Sétif, Guelma et Kherrata qui font des dizaines de milliers de morts en Algérie lors de manifs anticoloniales. Dès le départ, le récit de l’antifascisme républicain sert à masquer une réalité bien plus trouble : la persistance du fascisme français, qui accompagne les guerres de décolonisation et l’anticommunisme.

Désigné comme un autre absolument extérieur au jeu politique acceptable, l’extrême-droite joue en réalité un double rôle : à la fois pourvoyeuse d’idées fascistes, son essor justifie également la mise en place de mesures racistes et liberticides. En lui déroulant le tapis rouge tout en ne cessant de s’en dissocier, l’antifascisme moral du bloc au pouvoir contribue à assurer la progression de ses idées tout en leur conférant un vernis subversif. Les succès électoraux qui ne manquent pas de suivre donnent ainsi la meilleure des excuses aux différents gouvernements pour mettre en œuvre des pans entiers du programme de l’extrême-droite.

Le génocide en cours à Gaza signale sans doute la faillite politique et morale de la fable de l’antifascisme républicain. Au nom de la lutte contre l’antisémitisme, l’Occident rend possible le bombardement de Gaza en apportant un soutien logistique, matériel et moral à l’État sioniste. L’antifascisme républicain dans ce contexte fonctionne comme une grande machine à confusion. Les défenseuse.eurs du suprémacisme israélien accablent leurs critiques d’accusations d’antisémitisme. Les avocat.e.s de l’impérialisme font planer sur leurs opposant.e.s le soupçon d’un soutien à toutes sortes de régimes réactionnaires. Et il est toujours des imbéciles dans notre camp pour donner un vernis révolutionnaire à de telles accusations, en manipulant avec mauvaise foi des positions parfaitement claires ou en faisant comme si telle déclaration réactionnaire isolée de toute pratique avait le même poids qu’une politique d’État ou de quelques tonnes de bombes, et méritait autant d’égards.

À l’heure où l’État fait pleuvoir les convocations par l’antiterrorisme, il est plus que jamais nécessaire de se refuser au devenir-flic d’un milieu militant. C’est pour rappeler que notre antifascisme ne se réduit pas à la lutte contre l’extrême-droite, mais est parfaitement au clair sur la capacité du Capital à recourir à son histoire génocidaire que nous marcherons le 1er Juin. Pour rappeler que l’élaboration et la mise en pratique de politiques fascistes puise non seulement dans les pratiques coloniales et d’exploitation des États capitalistes, mais enrôle à son service bien au-delà de l’extrême-droite traditionnelle. Pour rappeler la nécessité d’un bloc populaire en dehors duquel il n’y aura pas d’échappatoire : quel que soit le scénario.

Pour prolonger ces beaux mots de Robert Antelme, revenant des camps de concentration :
« Seul le monde dans sa vie peut venger chaque jour celleux qui sont morts, parce que ces morts ne sont pas ordinaires ; seule une victoire des idées et des comportements pour lesquels ils sont morts peut avoir le sens d’une vengeance ; cette mort ne se mesure pas à la nouvelle mort d’un homme, c’est l’avènement, le développement d’une société et d’un certain monde intérieur qui peuvent y répondre ».

C’est pour nous le seul moyen de rester fidèle à la mémoire d’un.e camarade.


Rencard du savoir - « Fin de vie : choix intime, enjeu collectif »


mardi 4 juin 2024 à 18h30
Lieu : Bordeaux
Bibliothèque Mériadeck
Cours du maréchal Juin
33000 Bordeaux

Rencard du savoir - « Fin de vie : choix intime, enjeu collectif »

Ce Rencard du savoir est organisé par le service culture de l’université de Bordeaux dans le cadre des Rencards du savoir.

Encore interdite en France, l’aide active à mourir fait actuellement l’objet d’un projet de loi. Plébiscitée par plusieurs instances, sa légalisation semble toute proche. Ses conditions d’application, elles, sont encore discutées et nourrissent d’intenses débats.

Alors que s’entrechoquent les termes de sédation profonde, de suicide assisté et d’euthanasie, différents rapports à la mort, à la vie et au soin se confrontent. Cadre juridique, accompagnement des proches, place des soins palliatifs… La fin de vie, c’est à la fois le dernier chapitre d’un « je » et un questionnement collectif. Intervenantes

Véronique Averous, cheffe du service de médecine palliative et accompagnement au CHU de Bordeaux
Marie Lamarche, professeure de droit privé et sciences criminelles au CERFAPS
Frédérique Drillaud, chercheure associée au MICA en anthropologie de la communication
Cécile Castaing, professeure de droit public à l’Institut Léon Duguit, université de Bordeaux

Modération par Yoann Frontout, journaliste scientifique.

Dans le cadre de la 9e édition de la Fabrique du citoyen du 2 mai au 8 juin 2024 sur le thème « Les communs, ce qui nous lie ».

Entrée libre et gratuite.

- Source : https://www.u-bordeaux.fr/evenement...


Projection - discussion. Documentaire Off - Investigation : Macron l’américain. La France livrée aux GAFAM ?


mercredi 5 juin 2024 à 19h
Lieu : Bourges
L’Antidote 88 rue d’Auron

Projection - discussion. Documentaire Off - Investigation : Macron l’américain. La France livrée aux GAFAM ?

Venez participer à la projection du nouveau documentaire Off - Investigation : Macron l’américain. La France livrée aux GAFAM ? Mercredi 5 juin à 19h à l’Antidote.


L’Union africaine et la paix en Afrique


jeudi 6 juin 2024 à 19h
Lieu : Campus Victoire
Université de Bordeaux
Site Victoire
Amphi Denucé
33000 Bordeaux

L’Union africaine et la paix en Afrique

Le jeudi 6 juin à 19h, l’Université Populaire de Bordeaux vous accueille en amphithéâtre Denucé (campus de la victoire), pour écouter et échanger avec Neema Nicholaus Chusi et Gilles Bertrand.

L’Organisation de l’Unité africaine (1963) s’est transformée en Union africaine (2002) et s’est alors dotée d’une Commission, à l’instar de l’Union européenne, mais aussi d’un Conseil de paix et de sécurité (CPS). L’UA s’est en effet massivement investie dans la gestion et la résolution des conflits internes et internationalisés qui touchent ses membres, de l’Afrique de l’Ouest au Soudan, en passant par l’Afrique des Grands Lacs. Neema Chusi présentera les mécanismes et l’œuvre de l’UA en matière de paix et de sécurité sur le continent. Gilles Bertrand introduira briévement sa présentation et modérera la séance de questions qui suivra.

Mme Neema Nicholaus Chusi est la cheffe du Secrétariat du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de la Commission de l’Union africaine (UA). Elle est chargée de la supervision des activités du Secrétariat du CPS, qui soutient le travail des 15 membres du CPS. Travaillant au Secrétariat du CPS depuis plusieurs années, Neema Chusi a acquis une connaissance approfondie du processus décisionnel du CPS, de ses méthodes de travail, y compris de ses sous-comités. Les questions de paix et de sécurité en Afrique sont au cœur de ses travaux. Mme Chusi est une juriste de formation. Elle est titulaire d’une maîtrise (LLM) en droits humains et en pratique constitutionnelle, obtenue à l’université de Pretoria, en Afrique du Sud. Elle est également titulaire d’un diplôme dans le domaine de la paix et de la sécurité en Afrique, obtenu à l’université d’Uppsala en Suède. Avant d’occuper son poste à l’Union africaine, Mme Chusi a été magistrate résidente en Tanzanie, puis greffière adjointe de la Cour d’appel de Tanzanie.

Gilles Bertrand, enseignant chercheur en science politique, relations internationales, à Sciences Po Bordeaux.

- Source : https://upbordeaux.fr/evenements/lu...


Roue libre : manif’ action contre l’A69, du 7 au 9 juin.


samedi 8 juin 2024 à 10h
Lieu : Castres

Quelque part sur le tracé de l’autoroute A69 Le nom de Castres ne veut rien dire mais le logiciel requiert une localisation Manif contre l’A69 - acte 3

Roue libre : manif’ action contre l’A69, du 7 au 9 juin.

L’autoroute s’acharne ? La résistance s’installe !

Atosca, protégé dans ses exactions par un réseau de complicités politico-financières, croit pouvoir se lancer en roue libre contre le vivant et l’intérêt général dans son début de chantier chaotique. Mais nous sommes les graviers dans leurs roulements ! Notre roue est bien huilée et tourne à plein régime, la leur émet ses derniers crissements... La lutte est incontrôlable, nous annonçons le 3e acte d’une mobilisation massive aux côtés des soulèvements de la Terre : ROUE LIBRE !

Voilà deux ans que la lutte contre l’autoroute A69 ne cesse de s’intensifier : à travers la ténacité des recours juridiques, les soutiens nationaux et internationaux, les désarmements d’engins de chantier, les grèves de la faim et de la soif, des débats à l’Assemblée, des enquêtes sur la corruption des bitumeurs, par la construction d’un projet d’aménagement alternatif Une Autre Voie, et par la multiplication des zones d’occupation sur le tracé que ni le ministère de l’Intérieur ni ses sbires ne parviennent à endiguer !

Les décideurs, enfermés dans un jusqu’au-boutisme autoritaire, s’entêtent dans un projet désormais dépourvu de toute légitimité. Les critiques s’élèvent de tous les bords de l’échiquier politique. Riverain.es ou représentants de l’ONU, scientifiques du GIEC ou agriculteur.ices, secteur de la santé publique et ingénieu.res, toustes dénoncent l’absurdité de ce projet qui n’est plus soutenu que par la violence d’Etat. Si l’autoroute avance, c’est à coups de dépenses sécuritaires délirantes.

Mais l’appareil répressif n’a pas suffit à entamner le courage des opposant.es. Ecureil.les, occupant.es et voisin.es ont réussi à défendre plusieurs zones boisées, renforçant l’ancrage de la lutte sur le tracé. Des centaines de personnes ont convergé vers les occupations, et appellent toujours à les rejoindre sur place !

A plusieurs reprises déjà, nous nous sommmes rassemblé.es pour agir ensemble : en avril dernier, nous étions des milliers à bloquer la route contre un projet qui fonce droit dans le mur ; en octobre, nous étions plus nombreu.ses encore, déterminé.es à ne pas laisser les décideurs mépriser la colère populaire. Face à l’A69, nous continuerons de lutter contre la métropolisation, pour faire front commun contre les projets routiers et autoroutiers, jusqu’a obtenir un moratoire. Enfin nous voulons porter des imaginaires de mobilités et d’habitations des territoires désirables.

L’État tente vainement d’enterrer la contestation, mais le Sud-Tarn résiste ! Les 7, 8 et 9 juin prochain,convergeons en masse vers l’Acte 3.

Contre l’autoroute et toute sa chaîne de production, des gravières en Ariège aux centrales à bitume en Haute-Garonne et Tarn, convergeons massivement dans le Sud-Ouest, pour une mobilisation populaire de grande ampleur.

Bloquons les chantiers de l’A69 et reprenons les terres accaparées par Atosca/NGE.

Retrouvons-nous pour un prologue le 1er juin en Ariège contre les gravières, d’où un convoi partira pour rejoindre l’Acte 3 contre l’A69 les 7, 8 et 9 juin 2024 !

Continuons d’élargir la brèche ouverte contre l’A69 et son monde ! L’AUTOROUTE NE PASSERA PAS ! NO MACADAM !

- Pour suivre les informations sur telegram : https://t.me/IRw8BWnA9dNlZjU0

- Pour soutenir la lutte : https://linktr.ee/stop_a69


Fête de l’eau


samedi 8 juin 2024 à 14h
Lieu : Brengues
Zone de loisirs Bord du Célé - Brengues

Fête de l’eau

14h à 18h

Canoë polo

Ateliers créatifs et découverte : collages, doudous goutte d’eau, bâtons de pluie, sciences, insectes…

Ateliers de co-créations : Gouttes d’eau et poissons en vannerie pour le Mobile géant et Panneaux Messag’eau pour déambulation

Expositions : Les eaux souterraines, Natura 2000, l’eau, Qualité des eaux et usages, Les enjeux de l’eau, Les libellules et amphibiens, Les plantes aquatiques

Espace Projections permanentes : Rivières les sentinelles du changement climatique, Zones humides, Minis documentaires ONU sur le relation à l’eau de 6 enfants dans le monde

L’espace livres et détente de l’Astromobile

Valise sonore - Notre espace de bla-bla

Stands - Syndicat de rivières Célé Lot médian et parc Naturel Régional des Causse du Quercy dans le cadre du renouvellement de la Charte

15h - Spectacle « A l’eau » - Croisillons et compagnie

Quand l’eau est trop sale et que les bidons et autres bouts de plastiques envahissent les océans, les mamans poissons ne peuvent plus pondre leurs Oeufs... Alors pour nettoyer l’eau, qui est ce qu’on appelle ? La brigade de l’eau ! LOLO, un pêcheur-recycleur savant fou et LALA, une sirène-filtreuse

15h et 17h

Lectures

L’eau Kezako ? : Une lecture à deux voix pour questionner notre rapport à l’eau

"Eau : des légendes tu découvriras et la nature tu protègeras " : lecture par Claire Lecoeuvre (journaliste scientifique et autrice) d’une des légendes extraites de son recueil paru chez A2MIMO.

15h et 16h30 Balades des sources de Brengues

17h - Table ronde : Manque d’eau aujourd’hui et demain : quelle gestion entre sobriété et innovation ?

18h - Déambulation participative (avec les panneaux Messag’eau créés en atelier ) et inauguration du Mobile géant

18h30 - Apéro musical avec Les Boccara

Chansons populaires et poétiques d’aujourd’hui

21h - Concert The Water Gun Project
Une pop-rock joyeuse et saturée qui se livre avec générosité

23h - « Je suis l’eau »

Projection nocturne sonorisée sur les piles du pont

- Source : https://www.pimentblanc.org/


Atelier sur le gaspillage alimentaire !


jeudi 20 juin 2024 à 18h
Lieu : Bordeaux
67 cours de la Somme
33800 Bordeaux

Atelier sur le gaspillage alimentaire !

Viens participer à un temps d’échange autour de jeux ludiques et participatifs sur le gaspillage alimentaire ! L’occasion de discuter de la réduction des déchets alimentaires et des alternatives pour les éviter ! Et tout cela dans une ressourcerie de quartier déjà engagée pour un futur prometteur ! Alors, déjà des idées de recettes anti-gaspi à nous partager ?

- Source : https://docs.google.com/forms/d/e/1...


"Dans l’oreille du cyclone" de Guillaume Meurice


mardi 25 juin 2024 à 14h30
Lieu : Bordeaux
Local de l’UPB
14 rue des Douves
33000 Bordeaux

Dans l’oreille du cyclone

Rendez-vous mardi 25 juin à 14h30, au local de l’UPB (14 rue des douves). Nous arpenterons le livre "Dans l’oreille du cyclone" de Guillaume Meurice.

- Inscrivez-vous en envoyant un ptit mail à animation.upb@gmail.com (mais si vous venez au dernier moment on vous en voudra pas).
C’est ouvert à toutes et tous, pas besoin d’adhérer à l’UPB.

Sapristi, mais c’est quoi un arpentage ?!
Il s’agit d’une technique de lecture collective et subjective d’un ouvrage scientifique qu’on aurait du mal à lire seuls. Un ouvrage est déchiré en autant de partie que de lecteurs. Chaque personne présente lit un extrait et en fait par la suite une restitution subjective. Cela permet de désacraliser le savoir et de s’approprier des écrits parfois techniques et peu accessibles tout en les liant avec un vécu, des expériences.

Résumé :

"C’est l’histoire d’une blague qui commence sur France Inter et finit à la police judiciaire, en passant par CNews et l’Assemblée nationale.
C’est l’histoire d’un clown pris dans la tourmente d’une polémique sans fin, entre insultes, menaces et pressions absurdes.
C’est l’histoire du lien entre notre époque et la pratique humoristique, à mi-chemin entre rire et sport de combat.
Dans ce journal de bord d’une tempête médiatique, Guillaume Meurice raconte comment les polémiques se fabriquent et se défont. Un texte, drôle et inquiétant, sur l’humour politique."

- Source : https://upbordeaux.fr/evenements/ar...


Rassemblement et déambulation pour défendre les arbres face à l’écocidaire projet Chronolignes


samedi 29 juin 2024 à 11h
Lieu : Le Mans

Avenue Bollée, lieu précis à venir

Rassemblement et déambulation pour défendre les arbres face à l’écocidaire projet Chronolignes + pique-nique partagé à l’ombre des arbres

Habitant.e.s de proche ou de loin, aimant les arbres et les autres êtres vivant.e.s qui co-habitent avec...

Samedi 29 juin à 11h, sur l’avenue Bollée (lieu précis à venir), au Mans : rassemblons-nous puis déambulons pour exprimer notre détermination à empêcher l’abattage des 200 arbres menacés par le projet chronolignes le long de l’avenue Bollée au Mans (en sachant qu’environ 300 autres arbres ailleurs sont aussi menacés d’abattage par cet écocidaire projet !). Puis partageons ensemble un pique-nique convivial à l’ombre des arbres.

Venons avec des pancartes, banderoles, slogans... et notre joie à défendre le vivant.

Pour un moratoire afin d’élaborer un projet alternatif faisant avec les arbres et les habitant.e.s
Pour que Le Mans Métropole donne accès à l’étude sur laquelle elle s’appuierait et qui justifierait l’abattage des arbres en les prétendant malades
Pour une expertise indépendante sur la santé des arbres

Il est anachronique, au temps du réchauffement climatique, de s’attaquer aux îlots de fraicheur que constituent les arbres. De plus ce projet menace la biodiversité, notamment les oiseaux et les insectes.

Nous sommes déterminé.es à agir pour sauver ces arbres et notre cadre de vie.

 ! POUR LES ARBRES, LES PIETON.NE.S, LES CYCLISTES ET LES TRANSPORTS EN COMMUN !

Le collectif de défense des arbres de l’avenue Bollée Soutenu par Alternatiba Le Mans - Sarthe, Collectif de défense du Bois du Fouillet, Greenpeace Le Mans, Groupe National de Surveillance des Arbres (GNSA), Patrimoine Environnemental Menacé, Soulèvements de la Terre 72

- Contact :collectif-arbres-bollee@anche.no

- Pétition en ligne : https://agir.greenvoice.fr/petition...

- Compte instagram du collectif : https://www.instagram.com/200arbres...

APPEL AUX DONS

- Le GNSA (contact@gnsafrance.org) lance une collecte pour financer la défense de ces centaines d’arbres menacés. Le GNSA est reconnu d’intérêt général, donc si tu es imposable, une réduction d’impôt de 66% du montant de ton don peut s’appliquer, en indiquant prénom, nom, mail, téléphone et adresse postale.
Pour que l’argent donné soit attribué à cette lutte, il est nécessaire de préciser "Le Mans Av. Bollée" :

- dans l’affectation du don : https://www.helloasso.com/associati...

- au dos du chèque à l’ordre du GNSA et envoyé à "GNSA, 97 ter, rue des Roux, 94240 L’Haÿ-les-Roses"

Pour rappel : l’argent collecté permettra de financer une expertise indépendante des arbres, ainsi que des recours juridiques empêchant l’écocidaire projet Chronolignes.


Accueil (Place du village)

Les modifications éventuelles sont de la responsabilité des organisateurs.

Haut de page