Articles les plus visités

Bienvenue au Village Fédéral, agrégateur de consciences, dédié aux hautes aspirations de l'humanité, le savoir, la liberté et la solidarité... Les citations du moment... L'utopie n'est pas l'irréalisable, mais l'irréalisé. Theodore Monod... L'opprimé d'aujourd'hui sera l'oppresseur de demain. Victor Hugo... Il n'est pas besoin d'esperer pour résister. Auteur inconnu... "La lutte des classes existe, et c'est la mienne qui est en train de la remporter." Warren Buffet (milliardaire)... LE POUVOIR NE SOUHAITE PAS QUE LES GENS COMPRENNENT QU’ILS PEUVENT PROVOQUER DES CHANGEMENTS. Noam Chomsky... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel . Jean Jaures... Si tu veux faire de ce monde un endroit meilleur, jette un œil sur toi-même et fait un changement... If You Wanna Make The World A Better Place, Take A Look At Yourself And Then A Make A Change. Michael Jackson (Man In The Mirror)...
RÉSEAU SOCIAL SOLIDAIRE

- Décembre 2018

Rendez-vous

  • Les Gilets Jaunes : Acte 3
  • Stoppons la ferme aux 17 000 cochons
  • Manifestation - Journée mondiale de lutte contre le sida
  • Réunion contre le projet de poubelle nucléaire à Bure
  • Conférence : Grandeur et déclin des géants du numérique
  • Forêt à défendre ! Tout le monde déteste les tronçonneuses !!
  • Réunion sur la lutte contre l’homophobie et la transphobie
  • Conférence : Les dangers de l’informatique pour les particuliers
  • Soirée d’échanges : "Quelle riposte à l’extrême droite (à Béziers et ailleurs) ?"
  • Nous voulons des coquelicots
  • Maraude citoyenne auprès des personnes sans abris.
  • Enterrement de l’Hôpital public Robert Picqué
  • Stop aux numéros de cirques avec animaux !

Les Gilets Jaunes : Acte 3


samedi 1er décembre 2018 à 14h
Lieu : Paris 8e
Sur les Champs Elysées
à la sortie du métro Georges V

Lieu exact sur les Champs Elysées à préciser.
Manifestation à Paris des Gilets jaunes
« Acte 3 Macron démissionne ! »

Rencontre entre gilets jaunes pour exiger à Macron :

Plus de pouvoir d’achat
L’annulation des taxes sur les carburants

Sinon, En Marche vers la démission de Macron !!!! Rendez-vous :

10h00 : Rv cheminots à St Lazare, départ collectif pour les Champs Élysées
13h00 : Rv quartiers populaires, Gare St Lazare, pour se rendre sur les Champs
14h00 : rendez-vous principal sur les Champs Élysées (lieu exact à préciser)

- Source : https://www.facebook.com/events/591...


Stoppons la ferme aux 17 000 cochons


samedi 1er décembre 2018 à 14h
Lieu : Pau

Stoppons la ferme aux 17 000 cochons

Le projet de ferme-usine aux 17 000 cochons à Escoubès dans les Pyrénées Atlantiques vient d’obtenir le feu vert du préfet. Et ce, malgré votre appel et celui de près de 20 000 personnes mobilisées contre ce projet diabolique symbolisant l’industrialisation et la déshumanisation notre agriculture.

Mais nous n’avons pas dit notre dernier mot et nous pouvons encore interdire cette usine à viande. Les habitants d’Escoubès et de ses environs ont décidé d’attaquer la décision du préfet auprès du tribunal administratif. Ils ont tous les arguments en leur faveur et le soutien d’un avocat spécialisé qui a déjà gagné des batailles similaires. Mais il leur manque les moyens financiers et ils doivent encore trouver 3 000 euros d’ici 2 semaines pour lancer la procédure.

Pouvez-vous les aider à stopper cette ferme-usine en faisant un don ? Si chacun d’entre nous participe à hauteur de 1 euro ou plus, alors nous aurons assez de fonds pour stopper cette ferme-usine. Les travaux sont sur le point de commencer, il est urgent d’agir.

Pour faire un don c’est ici

Association Bien Vivre dans les Coteaux du Béarn.


Manifestation - Journée mondiale de lutte contre le sida


samedi 1er décembre 2018 à 17h
Lieu : Place de la République
Métro République

Manifestation - Journée mondiale de lutte contre le sida

Samedi 1er décembre, 17h, République -> Stalingrad
Discriminations + répression = contaminations

L’État français fait le lit de l’épidémie de sida

Dans moins d’un an, la France accueillera la conférence de reconstitution du Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Cette réunion capitale pour la continuité de la riposte contre le VIH/sida a été arrachée grâce à la pression de l’ensemble des organisations et mouvements d’activistEs. Quoiqu’il veuille présenter à cette occasion, le gouvernement français n’aura pourtant rien de réjouissant à partager, tant le bilan du début de mandat est consternant - tel est le constat que nous devons tirer à l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre le sida. Les orientations toujours plus néo-libérales, austéritaires et sécuritaires du gouvernement continuent d’entraver l’accès effectif à la prévention, au dépistage, aux soins et aux droits humains. Ces choix délibérément constituent des facteurs intrinsèques de contaminations :

Pour les migrantEs, qui sont les premièrEs cibles de ces politiques : elles représentaient en 2017 plus du tiers des découvertes de séropositivité et, parmi elles, près de la moitié se sont contaminées en France. Plutôt que de mettre en place un accueil dans des conditions dignes et humaines, l’Etat français préfère harceler, expulser, et renvoyer à la mort. L’OFII, désormais chargé de la procédure médicale d’évaluation des demandes de titres de séjour pour soins, s’illustre depuis par la multiplication d’avis négatifs pour des demandeurSEs séropositifVEs, les menaçant d’une expulsion vers un pays dans lequel ils ne pourront pas accéder aux traitements. Les « acquis » fragiles d’années de lutte contre le sida sont encore plus théoriques en Guyane ou à Mayotte, où les gouvernements successifs, outre l’enfermement et les expulsions, ont mis en place des politiques d’extraterritorialité et de préférence nationale qui sont la continuité d’une gestion coloniale et l’application directe du programme du FN.

Pour les travailleurEUSEs du sexe, qui font état d’une dégradation des conditions de vie dues à la pénalisation des clients. Cette politique les pousse à s’isoler, les rendant plus vulnérables et entravant la possibilité de négocier le préservatif, quand elles ne se font pas assassiner, comme Niukeli ou Vanessa Campos.
Pour les usagèrEs de drogues, dont l’accès à l’information et au matériel de prévention sont rendus difficiles par une des lois les plus répressives d’Europe. Alors que la démonstration de l’intérêt des politiques de dépénalisation et d’accompagnement sont une évidence de santé publique, l’Etat continue d’ignorer les bénéfices des ouvertures de salles de consommation à moindre risque, avec un accueil inconditionnel et sans jugement. Les responsables politiques réactionnaires en place menacent le financement d’autres dispositifs de réduction des risques, à l’instar des distributeurs de seringues, et refusent toute évolution vers la dépénalisation des produits psychoactifs.
Pour les détenuEs, que l’Etat continue de ne considérer que comme une statistique justifiant la poursuite des politiques racistes et classistes d’enfermement et de construction de nouvelles places de prisons ; plutôt que de garantir l’accès aux soins équivalent au droit commun, notamment pour les séropositifVEs, et à la prévention. Ceci passe par l’accès libre et anonyme à tous les dispositifs de prévention et de réduction des risques, qu’il s’agisse de sexualité, de consommation de produits ou de tatouage par exemple.

Pour touTEs cELLEux que les discriminations au quotidien, au travail, dans le milieu familial, dans le système éducatif et universitaire, y compris le sexisme et les LGBTIphobies, jusqu’aux violences physiques (dont les cas rapportés explosent), attisées par une mesquine indifférence du gouvernement et l’attention préméditée des médias sur des groupes réactionnaires, éloignent des soins. De plus, cette dynamique politico-médiatique les expose à des atteintes physiques, morales et entrave le consentement aux soins. C’est en particulier le cas pour les personnes trans et intersexes, toujours exposées à la psychiatrisation entretenue par des mairies et des tribunaux veules, et refusant délibérément l’autodétermination des personnes. Elles ont été et continuent d’être emmurées dans le silence depuis le début de l’épidémie, alors que la séroprévalence, en particulier chez les personnes trans migrantEs et/ou travailleurEUSEs du sexe, est considérable.

Les conséquences des politiques discriminatoires et répressives sur la dynamique de l’épidémie sont aussi implacables en France que partout ailleurs dans le monde. Elles attisent la dynamique de l’épidémie en Russie où plus de 20.000 personnes sont mortes du sida en 2017, ou aux Etats-Unis d’Amérique où à peine 60% des personnes séropositives ont accès aux traitements. Ces politiques menacent désormais directement plus de 700 000 personnes séropositifVEs au Brésil.

Pour ne plus faire de chaque 1er décembre la journée mondiale du décompte de nos mortEs liéEs aux occasions manquées de prévenir, de dépister, de mettre sous traitement, et de garantir leur efficacité, armes déterminantes pour juguler les contaminations, nous devons agir et nous exigeons :

des moyens pour garantir l’accès effectif à tous les dispositifs de prévention, de dépistage, et de prise en charge globale ;
des moyens pour l’ensemble des acteurs de la lutte, et en particulier les associations, menacées par le tarissement idéologique des financements publics ;
des droits et les conditions nécessaires à leur exercice pour touTEs ;
une réelle prise en compte des besoins des populations des pays concernés ;
l’accès universel à tous les traitements disponibles.

A l’initiative d’Act Up-Paris.
Liste des signataires (en date du 28/11)

Acceptess-T, Actions Traitements, Afrique Avenir, AIDES, Les Amis du Patchwork des Noms, ASMF, Bi’Cause, Centre LGBTI Paris Ile de France, Confédération Nationale du Logement, ENIPSE, Génépi, Inter-LGBT, Collectif Irrécupérables, le MAG Jeunes LGBT, Pari-T, Le Planning Familial, Qitoko, Sidaction, Les Soeurs de la Perpétuelle Indulgence-Couvent de Paname, SOS-Homophobie, STRASS, Trans Inter Action, Transgrrrls, Turbulences

- Contacts pour une signature ou un soutien : presidence@actupparis.org


Réunion contre le projet de poubelle nucléaire à Bure


lundi 3 décembre 2018 à 19h30
Lieu : Lille Wazemmes
Café ASPENDOS (1er étage)
10 rue des Sarrazins
Lille

Réunion contre le projet de poubelle nucléaire à Bure

Bonjour à toutes et à tous !

La prochaine réunion de Lilleradiée (collectif du Nord-Pas-de-Calais luttant contre le projet de poubelle nucléaire à Bure) se tiendra ce lundi 3 décembre à 19h30 à l’étage du fast-food l’Aspendos, 10 rue des Sarrazins à Lille (métro Gambetta).

A l’ordre du jour :
finalisation du programme du gros week-end que nous organisons et qui se déroulera les 11-12-13 janvier 2019. Il y aura des projections, conférences gesticulées, concerts, débats, témoignages, stands associatifs, repas...
projection d’un documentaire en février ?
point sur l’actu liée à Bure/Cigéo : rejet par la Cour de Cassation du pourvoi contestant le contrôle judiciaire des personnes poursuivies pour association de malfaiteurs.

Vous êtes toutes et tous les bienvenu-es. N’hésitez pas à venir (cela n’engage à rien ;-) !) ou à nous écrire sur lilleradiee@riseup.net pour toute suggestion, question...

Bonne journée et bonnes luttes
Lilleradiée, collectif du Nord-Pas-de-Calais contre le projet de poubelle nucléaire à Bure


Conférence : Grandeur et déclin des géants du numérique


lundi 3 décembre 2018 à 19h
Lieu : Rouen
11-13 rue Saint-Étienne des Tonneliers
76000 Rouen

Conférence : Grandeur et déclin des géants du numérique

La mondialisation a vu la naissance de géants, d’entreprises qui font la pluie et le beau temps dans leur domaine.
La technologie semblent être le plus grand mal dont souffrent ces géants.
Avides de la maîtriser, ils finissent souvent par être dominés.
Petit tour de ces géants beaucoup moins présents aujourd’hui mais qui ont pourtant laissé leur empreinte.

Par Frédéric Bisson, dit Zigazou, Membre du Hackerspace Ventres Mous de Rouen


Forêt à défendre ! Tout le monde déteste les tronçonneuses !!


lundi 3 décembre 2018 à 7h30
Lieu : Romainville
Parc de la Sapinière
98-106 Avenue du Colonel Fabien
Romainville (93)
Métro Bobigny-Pantin-Raymond Queneau

Forêt à défendre !
Tout le monde déteste les tronçonneuses !!

À deux kilomètres à l’est de Paris, en contre-bas de la cité Gagarine, il existe une forêt clôturée de 27 hectares, interdite au public : la Forêt de la Corniches des Forts, à Romainville.

La Région Ile-de-France a prévu d’en défricher 8 hectares pour la transformer en Ile-de-Loisirs, un non-sens dans le contexte de crise écologique actuelle. Depuis le lundi 8 octobre, les machines ont été lancées à l’assaut de cette forêt. La destruction a commencé.

Chaque jour, dès l’aurore, nous avons été un petit nombre sur place, soutenus par quelques élus, pour tenter d’entraver la mise en place du chantier, puis l’avancée de la broyeuse et de la pelleteuse qui attaquent le bois, en remontant depuis l’entrée du chantier située en bas de la forêt, au coin de la rue du Dr. Vaillant et du chemin du Trou Vassou.

Lundi 8 octobre, date de début des travaux, nous prétendions faire respecter l’arrêté municipal interdisant de pénétrer sur le site. Pendant quelques minutes, nous avons réussi à convaincre la police municipale de faire évacuer la forêt. Les jours suivants, la police nationale a été appelée en renfort pour nous déloger.
Nous filmons, nous prenons des photos, nous alertons. Nous constatons les dégâts, nous faisons observer en vain que les engins ne respectent pas le cahier des charges « écologique » du chantier. Mais nous avons besoin d’être beaucoup plus nombreux pour faire efficacement barrage à cette destruction.

Ce lundi 15 octobre, la présence pacifique d’un petit nombre de personnes (entre 30 et 50 selon les moments) déterminées à ne pas quitter les lieux, aura suffi à faire reculer les machines pour la journée.

Nous appelons à reproduire l’expérience tous les jours à partir de ce vendredi 19 octobre pour demander l’arrêt immédiat des travaux et un débat indépendant sur le devenir de cette forêt.

Rendez-vous dès 7h30 du matin et toute la journée à l’entrée du chantier depuis le Parc de la Sapinière, 98-106 Avenue du Colonel Fabien, prendre le chemin qui descend le long des potagers.

Métros les plus proches : Bobigny - Pantin - Raymond Queneau (ligne 5), Mairie des Lilas (ligne 11).


Réunion sur la lutte contre l’homophobie et la transphobie


mardi 4 décembre 2018 à 18h30
Lieu : Amiens
Le Barrio
22 Place Parmentier
80000 Amiens

Réunion sur la lutte contre l’homophobie et la transphobie

17 personnes, personnes souriantes, personnes assises

Nous vous invitons tous et toutes pour la 2eme réunion de préparation de la semaine IDAHOT 2019 !

Vous avez manqué notre invitation du 8 novembre, vous êtes les bienvenu.e.s, vos propositions et vos réflexions seront enrichissantes.

QU’EST-CE QUE LA SEMAINE IDAHOT ?
C’est une semaine qui sensibilise et lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre qui se tient à Amiens depuis 2012.

QUI SOMMES NOUS ?
Le collective IDAHOT est composé de six associations militantes qui se sont associées pour construire une semaine riche en propositions festives et/ou abordant des thèmes de société. Ces associations sont Aides, Flash Our True Colors, Le Groupe d’Appui et de Solidarité, Les Bavardes, SOS Homophobie et Translucide.

POURQUOI VENIR ?
Vous voulez contribuer à la construction d’un festival engagé, luttant contre les discriminations ? Vous avez des idées originales mettant en relief une discrimination ordinaire ? Vous souhaitez juste vous investir dans un événement militant ? C’est à vous que s’adresse notre invitation et votre avis nous intéresse ! Les six associations n’ont pas la prétention de représenter toutes les personnes discriminées du territoire, et c’est pour ça qu’il est important que vous soyez entendus.

OU et QUAND ?
Nous vous attendons le mardi 4 décembre au Barrio 22 Place Parmentier, 80000 Amiens de 18h30 à 20h30 afin de poursuivre sur une discussion constructive.

Au plaisir de vous y retrouver !

Organisé par Flash Our True Colors


Conférence : Les dangers de l’informatique pour les particuliers


mercredi 5 décembre 2018 à 20h
Lieu : Fiac
SALLE DES FETES
81500 FIAC

Conférence : Les dangers de l’informatique pour les particuliers

Prise de conscience des risques liés à l’utilisation de l’informatique : données personnelles sur internet, gestion des identifiants, mails, surf web, sauvegardes.

Conférence organisée par l’antenne informatique du Secours populaire français à Fiac pour lutter contre l’exclusion informatique en milieu rural.


Soirée d’échanges : "Quelle riposte à l’extrême droite (à Béziers et ailleurs) ?"


jeudi 6 décembre 2018 à 18h30
Lieu : Narbonne
L’Assoc’Epicée, 2 quai de Lorraine

Soirée d’échanges : "Quelle riposte à l’extrême droite (à Béziers et ailleurs) ?"

- Plus d’infos, écrivez à : lassocepicee@gmail.com

À 18h30 !

En présence d’animateurs des journaux "Envie à Béziers" et de l’association VISA Béziers (Vigilance Inter Syndicale Antifasciste).

Soirée suivie d’un repas partagé + Bar associatif

L’Assoc’épicée : Lieu autogéré d’alternatives

Créée voilà 4 ans, l’Assoc’épicée est un lieu autogéré, ouvert à tou.te.s, qui sensibilise aux alternatives citoyennes. C’est aussi un mouvement d’éducation populaire qui agit pour le droit à l’information et à l’éducation permanente. Elle entend expérimenter et soutenir des alternatives au monde capitaliste dominant, dans tous les domaines : écologie, économie, social, culturel... et participer aux conditions pour que chaque citoyen.ne développe un sens critique. L’idée est de favoriser le lien, la mixité sociale mais aussi d’aider à développer des conduites d’autonomie, notamment à travers le partage des savoirs.

On y trouve un espace de gratuité (vêtements, objets divers) où chacun donne ce qu’il veut et prend ce dont il a besoin, une bibliothèque et un coin bar, accessibles aux heures de permanences animées par des bénévoles. La programmation est co-construite par les membres de l’association et par les adhérent.e.s qui souhaitent s’investir en proposant et en organisant des événements ( projections, débats, lectures, théâtre, expositions, ateliers...).

L’Assoc’épicée repose sur le bénévolat, elle est ouverte à toutes et tous !

L’adhésion est à prix libre et conscient.

Pour adhérer en ligne :

- https://www.helloasso.com/

L’Assoc’Epicée - 2 Quai de Lorraine, 11100 Narbonne

Les permanences de l’Assoc’ :

Mardi : 18h - 20h

Mercredi : 11h - 13h

Jeudi : 18h - 20h

Dimanche : repas partagé chacun.e amène un peu et on partage !


Nous voulons des coquelicots


vendredi 7 décembre 2018 à 18h30
Lieu : Carcassonne
rue Courtejaire devant l’ancienne mairie

Nous voulons des coquelicots

Rendez vous mensuel pour informer les gens et faire signer la pétition pour l’interdiction de tous les pesticides.

Venez avec tracts, pétition vierges, coquelicots en papier... tout le matériel est en ligne sur le site nous voulons des coquelicots..Votre description du rdv...


Maraude citoyenne auprès des personnes sans abris.


jeudi 13 décembre 2018 à 19h30
Lieu : Montpellier
cinéma Gaumont
Place de la Comédie
34000 Montpellier

🦋 Maraude citoyenne auprès des personnes sans abris.🦋

L’association Action-Froid Montpellier et les bénévoles proposent les jeudis soirs une maraude citoyenne dans le centre ville. Nous distribuons aux plus démunis des vêtements, de la nourriture, des tentes, duvets, couettes, couvertures, des produits d’hygiène etc...

Rejoignez-nous, tout le monde peut venir. Inscrivez-vous sur l’événement sur la page Facebook.

Vous pouvez-nous retrouver et toutes les infos sur notre page Facebook :

ActionFroid-Montpellier/Languedoc-Roussillon


Enterrement de l’Hôpital public Robert Picqué


samedi 15 décembre 2018 à 10h30
Lieu : Villenvave d’Ornon
Hôpital Robert Picqué
351, Route de Toulouse
Obsèques d’un hôpital public

L’enterrement de l’Hôpital public Robert Picqué, aura lieu en grande pompe le samedi 15 décembre à 11h en présence de :

Madame la Secrétaire d’État auprès de la Ministre désarmée
Madame la Secrétaire d’État auprès de la Ministre des solidarités et de la santé très très privées.
Du Préfet délégué au désengagement de l’État en Nouvelle Aquitaine
De l’officier général commandant la zone de désertification médicale
Des représentants de la Sainte Finance

Le convoi funèbre partira à 11h de l’entrée principale de Robert Picqué, la mise en bière aura lieu devant le futur complexe hospitalo-immobilier privé BAHIA 2022.

Une tenue correcte sera exigée. Opportunistes et promoteurs sont les bienvenus.

Merci de confirmer votre présence auprès des services funéraires en envoyant un mail à defenserobertpicque@gmail.com

Cordialement endeuillé,


Stop aux numéros de cirques avec animaux !


mercredi 19 décembre 2018 à 16h
Lieu : Le Bouscat
Hippodrome du Bouscat
8 avenue de l’Hippodrome
33110 LE BOUSCAT

Stop aux numéros de cirques avec animaux !

Le cirque Medrano (appartenant à la société Arena Production) sera présent comme chaque année du 1er décembre au 6 janvier prochain, à l’Hippodrome du Bouscat.

Parce qu’il détient des animaux en captivité, les privant ainsi de toute liberté et de leurs besoins élémentaires, ACTA propose aux militant·es de se réunir devant le cirque afin de sensibiliser le public et les passant·es. Tracts, dépliants, banderole, et l’occasion de discuter si les personnes le souhaitent.

Trois actions sont prévues les samedi 1er, mercredi 19 décembre et dimanche 6 janvier.
Elles sont déclarées auprès de la préfecture et légales.

Un briefing sera effectué quelques minutes avant de se répartir devant le cirque : des tracts vous seront remis et quelques consignes vous seront données.
Plus nous serons nombreux à tracter, plus l’information circulera et les fréquentations baisseront.
Peu de familles savent par exemple que la plupart des éléphantes détenues dans les cirques en France (notamment le cirque Medrano) ont été capturées dans la nature. Il faut que cela se sache !

IMPORTANT : Pour une bonne gestion de l’évènement, inscrivez-vous comme participant·e uniquement si vous venez réellement le jour J. Merci :-)

Il s’agit d’un événement organisé par l’association bordelaise de protection animale ACTA (Agir Contre la Torture Animale).
Exploitation, mauvais traitements, dressés avec violences et privations, etc. voici un condensé d’informations sur le thème du cirque :
- http://acta-gironde.com/cirques/

Comment s’y rendre ?
En bus : Lignes 2 (arrêt « Le Sulky Terminus »), 5 (arrêt : Hippodrome), 35 (arrêt : « Avenue du Taillan »)


Accueil (Place du village)

Les modifications éventuelles sont de la responsabilité des organisateurs.

Haut de page